Accueil / Finances / Banques : La BSIC renforce son positionnement au Burkina Faso

Banques : La BSIC renforce son positionnement au Burkina Faso

Banques : La BSIC renforce son positionnement au Burkina Faso

 

La banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et le Commerce « BSIC) a procédé le jeudi 16 novembre 2017 à l’inauguration de son nouveau siège flambant neuf dans la capitale Burkinabè Ouagadougou.

D’un coût global de cinq milliard de FCFA, le nouveau siège de la BSIC est un somptueux bâtiment à quatre niveaux majestueusement dressé en plein centre-ville de Ouagadougou.

Pour le Président Directeur Général de la BSIC, Ali Omar ALMOKTAR, son institution a pour objectif de contribuer au développement socio-économique du Burkina à travers la réalisation de nombreux projets.

« Nous nous intéressons à plusieurs secteurs de développement dont l’agriculture, l’industrie, l’énergie, les télécommunications, les bâtiments et travaux publics et biens d’autres projets et services » a-t-il indiqué. La BSCI encourage et accompagne également le commerce avec l’extérieur a appuyé le PDG.

La banque Sahélo Saharienne pour l’investissement et le commerce (BSIC) est une filiale du groupe BSIC né de la volonté des 19 états de la CEN-SAD. Elle est la véritable pierre angulaire de l’union économique annoncée dans l’article 1er du traité de la communauté, signé en février 1998 en Libye. En plus d’être une banque d’investissement, elle offre l’ensemble des services d’une banque universelle.

Le Président Directeur Général de la banque, Ali Omar ALMOKTAR a fait montre du soutien de son institution, pour la mise en œuvre du Plan de Développement Economique et Social (PNDES) au Burkina Faso.

Du reste le Président du Faso Rock marc Christian Kaboré a relevé le fait que ce nouveau siège est la preuve que l’économie burkinabè se porte bien.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Encadré : Activités de la BSIC Burkina

En tant que banque commerciale :

  • La BSIC assure les services bancaires et financiers grâce à des instruments modernes de paiement.
  • Elle finance les opérations bancaires, notamment les besoins d’exploitation de sa clientèle (fond de roulement, escompte du papier commercial, caution et avals, lettre de crédits, etc.)
  • Elle finance les opérations de commerce extérieur,
  • Elle participe au financement des crédits de campagne des principaux produits d’exploitation,
  • Elle finance les projets d’investissements productifs des petites et moyennes entreprises : (PMI-PME) du secteur privé, mixte ou public et les grands marchés dont sont adjudicataires ses clients.

 

Aller en haut