Accueil / Mines & Energies / Burkina Faso-SEERA 2017 : Une semaine consacrée à la promotion des énergies et énergies renouvelables

Burkina Faso-SEERA 2017 : Une semaine consacrée à la promotion des énergies et énergies renouvelables

Burkina Faso-SEERA 2017 : Une semaine consacrée à la promotion des énergies et énergies renouvelables

La 2ième édition de la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique a officiellement ouvert portes le mardi 2 mai 2017 à dans la Salle des Banquets de Ouaga 2000.

 

 

Dans un contexte de réforme global du secteur de l’énergie, le gouvernement burkinabè a pris l’option claire de la transition énergétique à travers l’utilisation des énergies renouvelables ainsi que la promotion de l’efficacité énergétique. Ce, afin d’apporter une réponse au déficit structurel de l’offre et de réduire à terme, les coûts de production indispensable au développement.

La SEERA constitue pour cela une contribution majeure aux efforts menés au Burkina par les acteurs publics et privés pour une véritable promotion de l’Energie durable pour tous, a affirmé le ministre de l’énergie, Pr Alfa Dissa, à l’ouverture de la cérémonie.

Placée sous le thème « Promotion du mix énergétique et de l’efficacité énergétique pour un accès durable à l’énergie pour tous » l’édition 2017 de la SEERA veut établir l’unité d’actions entre les différentes initiatives de promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. C’est pourquoi depuis sa première édition elle se tient au même moment que Le Salon International des Energies Renouvelables d’Ouagadougou (SIERO), une initiative privée, chapeautée par Monsieur Yéyé Cheick Omar. A cela, il faut aussi compter la Forum régional des énergies renouvelables (FORER), les journées de promotion des économies d’énergies (JPEE).

 

De l’avis du Ministre en charge de l’Energie du Burkina, Pr Alfa Oumar Dissa, la SEERA s’inscrit en droite ligne de la vision du gouvernement burkinabè pour la promotion de l’énergie durable pour tous à travers l’accroissement de la disponibilité et de l’accessibilité de l’énergie, un des objectifs majeurs du PNDES.

Il a précisé dans son allocution que cela permet d’accroître la capacité de production d’électricité à travers entre autres la construction de centrales solaires et thermiques, le développement de systèmes solaires in/off grid pour l’électrification rurale et la promotion d’installations solaires dans les bâtiments publics et chez les particuliers.

L’objectif visé dit-il « est accroître le taux de couverture national en électricité et le porter à 80% à l’horizon 2020 ,de porter à 1000MW la production en énergie électrique et de disposer en quantité et en qualité des hydrocarbures sur toute l’étendue du territoire ».

Selon le Ministre Dissa, la loi portant réglementation du secteur de l’énergie voté en avril dernier qui autorise l’investissement privé permettra d’améliorer la couverture du pays en énergie et de réduire la fracture énergétique entre les villes et les campagnes.

Le Royaume du Maroc pays d’honneur mais également l’un des pays africains pétris d’expériences en matière de solutions énergétique , représenté par son Ambassadeur au Burkina, Farhat Bouazza, a félicité cette initiative de la SEERA.

 

A en croire M .Bouazza , aujourd’hui les énergies renouvelables rentrent dans la consommation marocaine à 24% et le pays compte la porter à 40% d’ici à 2020.

 

«Nous sommes passées au stade la plus importante avec la construction de l’une des plus grandes centrales qui aura une capacité de 480 MEGAWATT, qui sera porté à deux GIWATT par la suite »a-t-il indiqué.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut