Accueil / Développement / Burkina Production cotonnière 2017/2018 : Une prévision de 731 000 tonnes de coton attendue au plan national

Burkina Production cotonnière 2017/2018 : Une prévision de 731 000 tonnes de coton attendue au plan national

Burkina  Production cotonnière 2017/2018 : Une prévision de 731 000 tonnes de coton attendue au plan national
Le coton constitue le 2e produit d’exportation du Burkina Faso

Le Burkina Faso maintient son rang de 1er producteur de coton en Afrique. Cela est conforté par les résultats prévisionnels de la campagne 2017-2018 qui sont estimés à 731 000 tonnes de coton graine au plan national contre 681 454 Tonnes pour la précédente campagne 2016/2017 soit une hausse de 7%.

 

La campagne cotonnière 2017-2018 au Burkina Faso s’annonce satisfaisante, en témoigne les résultats prévisionnels des différentes sociétés cotonnières. Au niveau de la Société des Fibres et Textiles (SOFITEX), les résultats prévisionnels indiquent une production de coton graine estimée à 563 116 Tonnes. A la Société Cotonnière du gourma (SOCOMA), il ressort une production prévisionnelle de 120 309 Tonnes à la même période. FASO COTON affiche des résultats prévisionnels de 47 767 Tonnes. Ce qui donne une production nationale de 731 192 tonnes exactement en hausse de 7,30% comparativement à la saison précédente.

Pour cette campagne agricole, les prix ont été planchés conformément aux dispositions du règlement amendées du Fonds de lissage. Ils ont été fixés à 245 F CFA le Kilo gramme pour le coton de 1er choix et 220 FCFA pour le Kilogramme du coton 2ième choix.

 

« Le coton conventionnel… assurément offre des gages de reconquête du label coton burkinabè de 1er producteur africain »

 

L’ensemble des acteurs de la filière coton au Burkina Faso compte continuer dans la même dynamique de la relance du coton conventionnel lancée en 2016. En effet, de l’avis de spécialiste du domaine, cette initiative a été un succès au regard de la longueur de la soie du coton burkinabè qui, assurément offre des gages de reconquête du label coton burkinabè de 1er producteur africain depuis la campagne 2004/2005. Elle se distingue aussi par sa blancheur et sa pureté.

En 2016, l’ensemble des acteurs de la chaine de production cotonnière burkinabè avait unanimement décidé de la production du Coton conventionnel au niveau national. Toute chose qui avait créé une certaine polémique quand à des résultats calamiteux. Ce qui n’a heureusement pas été le cas. Du reste, il faut signaler que la baisse des objectifs initiaux serait due du profil pluviométrie peu favorable, marqué par des épisodes de sécheresse plus ou moins longs et par un cumul de précipitations en baisse par rapport à celui de la campagne précédente.

Le vendredi 08 décembre 2017, la Société burkinabè des Fibres et Textiles (SOFITEX) a procédé à une signature de convention avec un pool bancaire burkinabè. D’un montant total de 70 milliards de FCFA, le financement représente 51% des besoins de la société pour la campagne 2017-2018. Il s’agit notamment de l’achat du coton graine auprès des producteurs, de son transport vers 15 usines d’égrenage que compte la société, ainsi que l’évacuation de la fibre vers les ports d’embarquement de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Bénin et du Ghana.

 

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Aller en haut