Accueil / Développement / Coopération Chine-Burkina : Un chargé d’affaires de l’ambassade de Chine à la primature

Coopération Chine-Burkina : Un chargé d’affaires de l’ambassade de Chine à la primature

Coopération Chine-Burkina : Un chargé d’affaires de l’ambassade de Chine à la primature
Le chargé d’affaires, Li Jian échangeant avec le Premier ministre Paul Kaba Thiéba

Le premier ministre Paul Kaba Thiéba a reçu en audience le 14 Aout 2018, le chargé d’affaires de l’ambassade de Chine au Burkina Faso, Li Jian.  Les échanges ont porté notamment sur la prochaine visite du chef de l’Etat en Chine et sur des programmes de développement au Burkina Faso.

 

L’ouverture  de l’ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso le 12 Juillet dernier marque le début  d’une «nouvelle ère» dans les relations entre le Burkina Faso et la Chine. Selon le chargé d’affaires, Li Jian, « Nous avons discuté des prochains projets entre les deux pays, de la prochaine visite du Président du Faso en Chine à la fin de ce mois. Ce sont des projets de coopération pour le développement potentiel du Burkina Faso. » L’ambassade de la République populaire de Chine va non seulement travailler avec la primature, mais aussi avec les autres ministères, c’est nécessaire pour une bonne relation, a-t-il ajouté. Le vice-premier ministre chinois, Hu Chunhua a rassuré à la cérémonie d’inauguration de la plaque, que la Chine souhaite être le partenaire le plus fiable du Burkina Faso afin de travailler ensemble pour renforcer sans cesse leur confiance politique mutuelle, et de ce fait, approfondir la coopération et enrichir les échanges socioculturels.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est attendu à Beijing, en marge du prochain Forum de coopération Chine-Afrique en septembre. Cette visite devra permettra de renforcer, au plan politique, l’amitié entre les deux pays.

Li Jian à sa sortie d’audience

Li Jian à sa sortie d’audience

Le rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Burkina Faso est intervenu à Pékin le 26 mai 2018, deux jours après la rupture avec la Chine-Taïwan.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Aller en haut