Accueil / Développement / Coopération Etat du Qatar-Burkina Faso : Quels sont les enjeux économiques de la visite de l’Emir à Ouagadougou ?

Coopération Etat du Qatar-Burkina Faso : Quels sont les enjeux économiques de la visite de l’Emir à Ouagadougou ?

Coopération Etat du Qatar-Burkina Faso :  Quels sont les enjeux économiques de la visite de l’Emir à Ouagadougou ?

L’Emir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad al-Thani séjourne le jeudi 21 décembre 2017 à Ouagadougou. Première visite du genre de l’autorité au pays des Hommes intègres, cette visite est très attendue par la partie burkinabè. Elle est un signal fort de la redynamisation de la coopération entre l’Etat du Qatar et le Burkina Faso entamée officiellement grâce un certain nombre d’accords engagés depuis 2010. Au cœur des échanges avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, trois (3) projets structurants : l’autoroute Ouagadougou-Yamoussoukro ; le centre de cancérologie et le Sommet de l’organisation de la conférence islamique des femmes en 2018.

 

D’une durée d’une journée, la visite de l’Emir de l’Etat du Qatar au Burkina Faso s’inscrit dans le cadre d’une tournée en Afrique de l‘Ouest entamée par l’Emir. Au Burkina Faso, elle va favoriser l’accélération du réchauffement des relations bilatérales, et surtout économiques.

A ce sujet, sur le plan des échanges commerciaux, au-delà des projets structurants inter Etats les investisseurs qataris seraient intéressés par les secteurs de l’agriculture, l’élevage, l’énergie, les mines, le secteur des transports. A ce propos il est aussi envisagé un rapprochement de la Chambre de commerce et de l‘Industrie du Burkina et celle du Qatar. « Le Burkina fait partie du rayon des investissements du Qatar », avait confié le Président de la Chambre de Commerce Qatari, Mohamad Ben Twar Al Kawari.

Au plan social, le Qatar est présent au Burkina Faso avec une Organisation Non Gouvernementale (ONG) Quatar Charity qui accompagne chaque année, le gouvernement burkinabè dans les domaines de l’éducation, de la santé, des infrastructures, de l’hydraulique et de l’action sociale. L’institution dispose à cet effet d’une section action sociale qui parraine plus de 5 000 orphelins à travers le pays. Toute chose qui convainc que le Qatar n’est plus dans une démarche business, il est aussi actif dans l’humanitaire.

Le Qatar est aussi présent dans la recherche d’opérations de rentabilité dans le secteur des Télécoms, dans le secteur bancaire et surtout dans un business beaucoup plus commercial.

Du reste, il important de souligner l’existence d’une forte communauté burkinabè résidant au Qatar.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Aller en haut