Accueil / Mines & Energies / Energie : Le Burkina adopte 6 accords pour la réglementation du secteur

Energie : Le Burkina adopte 6 accords pour la réglementation du secteur

Energie : Le Burkina adopte 6 accords pour la réglementation du secteur

Au cours du traditionnel Conseil des Ministres tenu le mercredi 04 octobre 2017, le Gouvernement burkinabè a procédé à l’adoption de deux rapports au titre du secteur de l’énergie au Burkina Faso.

Le premier rapport est relatif au Plan directeur national production- transport- distribution et d’électrification rurale 2017-2020. Ce plan permet d’identifier et de planifier les séquences d’investissements du parc de production des réseaux de transport et de distribution et d’évaluer les coûts des investissements globaux permettant de faire face à la demande. Il vise à porter à un million le nombre d’abonnés à l’horizon 2020 tel que prévu dans le PNDES. L’adoption de ce rapport permet au secteur de l’électricité de disposer d’un outil essentiel de planification.

 

Le deuxième rapport est relatif à six (06) décrets d’application de la loi N°014-2017/AN du 20 avril 2017 portant réglementation générale du secteur de l’énergie levier du développement économique du pays. Le rapport vise la libéralisation du secteur de l’énergie, autorisant ainsi les sociétés privées à s’investir dans la production et la vente de l’électricité pour faire face au déficit énergétique dans un pays où le taux de couverture en électricité est de 19%. Cette nouvelle loi sur l’énergie consacre, notamment la suppression de la segmentation permettant l’installation de producteurs indépendants d’électricité sur l’ensemble du territoire national, la possibilité pour les clients de s’approvisionner en électricité auprès des fournisseurs de leur choix.

Le premier décret adopté porte sur la fixation des seuils de puissance relatifs aux titres d’exploitation de la production et les limites de rayon de couverture relatifs aux titres d’exploitation de la distribution.

Le deuxième décret porte fixation des seuils de consommation énergétique, la périodicité de l’audit énergétique, les modalités d’exercice de l’audit énergétique et d’agrément des auditeurs alors que le troisième porte fixation des normes et exigences d’efficacité énergétiques s’appliquant aux appareils et équipements ainsi que leurs modalités de mise en œuvre.

Le quatrième porte cahier des charges applicable aux producteurs d’énergie électrique et le cinquième porte attributions, organisation et fonctionnement de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie. Quant au sixième décret, il porte conditions et modalités d’octroi des licences ou autorisations de production d’énergie électrique.

La promotion de l’accès à l’énergie vise à réduire la forte disparité entre les milieux urbains et ruraux en matière d’électrification à travers l’amélioration de l’accès des ménages à l’électricité, notamment dans les zones péri-urbaines et rurales.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut