Accueil / Mines & Energies / Energie: Ouagadougou abrite du 10 au 12 octobre, une conférence internationale sur le biodigesteur

Energie: Ouagadougou abrite du 10 au 12 octobre, une conférence internationale sur le biodigesteur

Energie: Ouagadougou abrite du 10 au 12 octobre, une conférence internationale sur le biodigesteur
Les ministres en charge de l’Energie Alfa Oumar Dissa (droite) et des Ressources animales Soumanogo Koutou (milieu), visitant un dispositif de biodigesteur.

 

ougou va abriter du 10 au 12 octobre prochain, une conférence internationale sur la technologie du biodigesteur. En prélude à la rencontre, les organisateurs ont animé, le jeudi 5 octobre 2017, une conférence de presse.

La technologie énergétique du biodigesteur sera, trois jours durant, au centre d’une conférence internationale à Ouagadougou, à partir du mardi 10 octobre 2017. L’initiative est du Programme national du Biodigesteur, sous l’égide du ministère des Ressources animales et Halieutiques. Pour en parler, les organisateurs ont rencontré la presse, le jeudi 5 octobre dernier, au quartier Boassa, dans l’arrondissement n°7 de Ouagadougou.

La conférence internationale se tiendra autour du thème : «L’Afrique à l’ère des changements climatiques» et est placée sous le patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

L’objectif de la rencontre est d’«obtenir l’engagement des Etats et des partenaires techniques et financiers pour la préparation, le financement et la mise en œuvre de programmes nationaux/programme régionaux de dissémination de la technologie du biodigesteur en vue, entre autres, de réduire les émissions à effet de serre, de renforcer la sécurité alimentaire et de lutter contre la pauvreté».

A ce sujet, le ministre des Ressources animales et Halieutiques, Soumanogo Koutou, a fait remarquer que c’est la réplique qu’il faut donner aux phénomènes qui «ralentissent le cheminement de notre pays vers l’atteinte des objectifs de développement durable».

 

Une maquette de biodigesteur

Une maquette de biodigesteur

Aux dires du comité d’organisation, une dizaine de pays d’Afrique de l’ouest prendront part à rencontre. Des pays d’Afrique centrale dont le Cameroun et le Tchad y sont également attendus comme invités.

La conférence internationale prévoit une réunion des experts les mardi 10 et mercredi 11 octobre, ainsi qu’une session ministérielle, le lendemain, jeudi 12 octobre.

Le Burkina Faso dispose d’environ 10.000 biodigesteurs dont 90 % sont fonctionnels actuellement. Le coût estimatif d’une installation de la technologie s’élève à 360.000 FCFA, mais l’Etat subventionne une partie à hauteur de 160.000 F CFA. A ce sujet, il (l’Etat) a déjà investi plus de 5 milliards de F CFA.

Le Programme national de Biodigesteurs du Burkina Faso (PNB-BF) est le fruit d’un Partenariat public privé (PPP) entre le ministère des Ressources animales et halieutiques (MRAH), l’Organisation néerlandaise de développement (SNV) et la Fondation institut humaniste pour la coopération avec les pays en voie de développement (HIVOS). Il a pour but d’améliorer les conditions d’existence des populations rurales à travers l’exploitation des bénéfices marchands et non marchands du biodigesteur domestique.

 

Après une première phase exécutée de 2009 à 2013, qui a permis d’asseoir les bases d’un secteur marchand du biodigesteur, la mise en œuvre de la seconde phase du programme de 2014 à 2017, s’inscrit dans la dynamique du renforcement des acquis de la phase I. L’objectif global est de renforcer la contribution du secteur à l’amélioration des conditions de vie, de la sécurité alimentaire et des revenus des populations rurales.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

 

ECOTV, La webtv de ecodufaso
Aller en haut