Accueil / Mines & Energies / ENERGIES RENOUVELABLES : La BAD a atteint un taux d’investissement de 100% dans des projets d’énergie renouvelable en 2017

ENERGIES RENOUVELABLES : La BAD a atteint un taux d’investissement de 100% dans des projets d’énergie renouvelable en 2017

ENERGIES RENOUVELABLES :  La BAD a atteint un taux d’investissement de 100% dans des projets d’énergie renouvelable en 2017

La couverture énergétique s’est inscrite il y a plus de cinq années de cela dans les priorités des politiques africaines en matière de développement économique et social. Connu pour son engagement auprès de la promotion des programmes énergétiques, la BAD peut se réjouir de son bilan à la fin 2017. En effet, l’institution a atteint un taux d’investissement de 100% dans des projets d’énergie renouvelable en 2017. Ceci constitue une étape importante dans son engagement en faveur de l’énergie propre et l’efficacité a relevé les responsables de l’institution.

 

L’institution a engagé 12 milliards de dollars américains entre 2016 et 2020 et prévoit mobiliser 45 à 50 milliards de dollars américains en cofinancement pour des projets d’énergie en Afrique au cours de cette période.

 

Des projets relatifs à la production d’énergie, avec un total cumulé de 1400 mégawatts provenant exclusivement d’énergies renouvelables, ont été approuvés au cours de l’année, avec des programmes visant à accroître l’appui aux projets d’énergie renouvelable en 2018, dans le cadre du New Deal sur l’énergie pour l’Afrique.

Depuis sa prise de fonction à la tête de la BAD, le Président Akinwumi Adenisa a toujours inscrit le secteur du développement des énergies renouvelables, le développement de l’agriculture, des infrastructures au cœur de ses actions prioritaires.

Plus de 645 millions d’Africains n’ont pas accès à l’électricité. La consommation d’énergie par habitant en Afrique subsaharienne est la plus faible de tous les continents, estimée actuellement à 181 kWh par an, par rapport à 6 500 kWh en Europe et 13 000 kWh aux États-Unis.

 

Balguissa Sawadogo

Ecoduafso.com/Ecodafrik.Com

 

 

Encadré : A propos de la BAD

 

Des opérations d’appui aux politiques pour la réforme du secteur énergétique ont commencé dans 5 pays. Au courant de l’année 2016, les investissements de la Banque dans le secteur énergétique (public et privé) ont permis de lever 1.4 milliards de dollars américains en financement additionnel, dont 57 millions des financements extérieurs véhiculés à travers la Banque (par exemple, les fonds fiduciaires administrés   par   la   Banque,   les   arrangements   de   co-financement,   les   instruments   de   la   finance climatique) et 1.36 milliards de dollars américains pour d’autres co-financements extérieurs (y compris 965 millions de dollars américains sous forme de syndication pour Eskom, en plus d’autres co-financements publics et privés ainsi que des financements sous forme de contrepartie des pays bénéficiaires.)

Aller en haut