Accueil / Développement / ENTREPRISES – Présidence du Patronat Burkinabè : Apollinaire Timpiga Compaore candidat

ENTREPRISES – Présidence du Patronat Burkinabè : Apollinaire Timpiga Compaore candidat

ENTREPRISES – Présidence du Patronat Burkinabè :  Apollinaire Timpiga  Compaore  candidat
SUR LE MÊME SUJET...
Longtemps attendu du milieu d’affaires burkinabè, le Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB) va procéder dans les prochains jours aux changements de ses instances dirigeantes au cours d’une Assemblée Générale de l’institution. Et si beaucoup d’eau a coulé sur les potentiels candidatures, c’est maintenant officiel, Monsieur Apollinaire Timpiga Compaoré présente ouvertement sa candidature au poste de Président du Patronat National Burkinabè (CNPB), renseigne une source.

Tout se jouera donc entre l’homme d’affaires, et le Chef Coutumier Monsieur Elie Ouédraogo, précédemment Président de la Chambre des Mines du Burkina a rapporté notre source.
Pour y arriver Monsieur Apollinaire Timpiga Compaoré peut compter sur ses confrères car il fait l’unanimité au sein du milieu d’affaires a argumenté notre source.

Nous ne voulons pas qu’on nous impose quelqu’un à ce poste a précisé une autre source bien introduite dans le milieu d’affaires burkinabè. « Lui-même issu de notre milieu, nous sommes convaincus qu’il pourra mieux défendre les intérêts des patrons d’entreprises qui nous sommes. Nous avons besoin d’un vrai patron à la tête du patronat burkinabè ».

S’agissant des rumeurs relatives à la candidature de Monsieur Idrissa  NASSA, Président du Groupe CORIS, joint au téléphone par La rédaction, une source proche de ce dernier confirme qu’il ne sera pas candidat à la fonction. 
Self-made bien connu au Burkina et en Afrique, Monsieur Apollinaire Compaoré serait nouvellement même détenteur d’une licence bancaire lui permettant de disposer d’un puissant levier de financement et surtout d’envisager des synergies avec les autres filiales de Planor Afrik.

.La présidence du patronat burkinabè était occupée jusque-là par Monsieur Birahima Nacoulma en fin de mandat.

La Rédaction

Aller en haut