Accueil / Entretiens Exclusifs / Entretien exclusif avec le nouveau Secrétaire Permanent du PNDES, Dr Alain Siri

Entretien exclusif avec le nouveau Secrétaire Permanent du PNDES, Dr Alain Siri

Entretien exclusif  avec le nouveau  Secrétaire Permanent du PNDES, Dr Alain Siri

Le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), nouveau référentiel en matière de développement économique et social au Burkina Faso, connait depuis quelques semaines son Secrétaire Permanent, Dr Alain Siri. Il est lui-là même qu’incombera la responsabilité de la mise en œuvre pratique de cet ambitieux programme gouvernemental. Illustre Macro-économiste précédemment Chef du département de l’analyse macroéconomique / prospective et adjoint au Directeur exécutif du Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) il est connu pour son dynamisme, sa disponibilité, son accessibilité mais surtout son engagement pour le développement durable. Dr Siri, s’est prêté à nos questions dans l’entretien qui suit. Lisez plutôt !

 

Ecodufaso.com : Vous avez été porté à la tête du SP/PNDES il y a de cela quelques semaines. Comment avez-vous accueilli votre nomination ?

Dr Alain Siri : Evidemment avec plaisir et honneur de savoir que les plus Hautes autorités de son pays ont placé une grande confiance en ma personne en me confiant, la responsabilité de coordonner au plan technique, le suivi de la mise en œuvre du référentiel national des politiques de développement économique à moyen terme, à savoir le Plan national de développement économique et son social (PNDES 2016-2020). C’est le lieu pour moi d’exprimer ma gratitude envers leurs Excellences Monsieur le Président du Faso et Monsieur le Premier ministre du Burkina Faso et les rassurer à travers votre tribune que je saurai me montrer digne de leur haute confiance. Je remercier également tous ceux qui vu en moi un artisan du développement capable de tisser la toile du suivi et de l’évaluation du PNDES et qui ont pu favoriser ma nomination comme Secrétaire permanent du PNDES.

SP/PNDES oui mais au vue des nombreuses attentes des burkinabè, peut-on parler de challenge ?

Coordonner au plan technique et administratif le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre du PNDES consiste essentiellement en : (i) la conception, la diffusion les outils de suivi-évaluation auprès des acteurs en charge de la mise du Plan; (ii) au renforcement des capacités de ces ceux-ci à l’utilisation de ces outils ; (iii) en la collecte des données nécessaires à l’appréciation de l’exécution physique et financière du PNDES; (iv) en la production de rapports sur l’état de la mise en œuvre du PNDES et ses impacts ; (v) en la conception et la mise en œuvre de la politique de communication sur le PNDES ; (vi) la préparation et l’organisation des sessions du comité national de pilotage du PNDES et du comité technique national du PNDES. Comme vous le constatez, les attributions du SP/PNDES sont celles d’un organe technique en charge du suivi-évaluation de la mise en œuvre du PNDES. Elles sont importantes, bien entendu, car de la qualité du Suivi-évaluation dépend en partie, la réussite de la mise en œuvre du Plan. Cela étant, le SP/PNDES n’est pas le maitre d’ouvrage de l’ensemble des investissements structurants et des réformes stratégiques prévues pour être réalisés au cours de la période de mise en œuvre du PNDES (2016-2020). Ce sont les ministères regroupés dans 14 secteurs de planification et les collectivités territoriales regroupés dans les 13 régions du pays qui sont les maîtres d’ouvres et qui répondent à ce titre et en premier lieu du niveau de mise en œuvre des activités prévues.

Pour revenir à votre question, s’il ne s’agissait que d’assurer la coordination technique du suivi-évaluation de la mise en œuvre du PNDES, je dirais que le défi peut-être relever aisément, car j’exerce le suivi-évaluation des politiques économiques et sociales depuis de longues années.

 

Quels sont vos prochains défis ?

Le prochains défis du SP/PNDES sont au nombre de deux exactement. Il s’agit d’assurer rapidement la mise en place de Secrétariat permanent du PNDES de manière à lui permettre de suivre et conseiller efficacement les acteurs des 14 secteurs de planification et ceux des 13 régions que j’ai cités plus haut. Dans le même temps, il s’agit de produire le premier rapport annuel de performance globale de la mise en œuvre du PNDES dans les plus brefs délais.

 

Depuis la conférence des partenaires à Paris en fin 2017, les burkinabè commençaient à s’impatienter pour voir le nouveau visage au poste du SP/PNDES.

Aujourd’hui quelles sont les prochaines actions urgentes? La tenue de la première session du Comité national de pilotage du PNDES qui statuera sur le rapport de performance globale de la première année de mise en œuvre du PNDES fait partie des actions urgentes à mettre en œuvre. Cette session examinera de façon détaillée et précises les niveaux de réalisations et d’insuccès, d’un secteur à l’autre et d’une région et à l’autre, d’un axe du PNDES à l’autre, d’un résultat attendu du PNDES à l’autre, discutera des points de blocage et des solutions pour lever ces blocages. L’urgence concerne également la préparation par les ministères et le démarrage de la mise en œuvre des projets structurants soumis aux partenaires publics comme privés du Burkina Faso lors de la conférence de Paris tenue les 7et 8 décembre 201. Il urge également d’accélérer le rythme des réformes stratégiques identifiées. Les instructions de la hiérarchie ont déjà été données dans ce sens.

 

Un mot en guise de conclusion?

La mise en œuvre réussie du PNDES dépend de l’action de tous. Autant, l’incivisme fiscal peut rétrécir les ressources du budget de l’Etat et contrarier l’exécution de certains investissements, autant un climat social apaisé est nécessaire pour parvenir à un taux d’exécution satisfaisant du PNDES qui vise à transformer l’économie burkinabè pour une croissance, forte, résiliente qui génère au moins 50 000 emplois décents par an qui permet d’infléchir l’incidence de la pauvreté au-dessous de 35% d’ici en 2020.

 

 

Entretien réalisé par BS

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut