Accueil / Développement / FAO : Aristide Ongone Obame fait ses adieux au Burkina Faso

FAO : Aristide Ongone Obame fait ses adieux au Burkina Faso

FAO : Aristide Ongone Obame fait ses adieux au Burkina Faso
Le représentant de la FAO Aristide Ongone Obame et le ministre de l’agriculture Jacob Ouédraogo

Le ministre de l’agriculture Jacob Ouédraogo a reçu le représentant de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO) au Burkina Faso, Aristide Ongone Obame. La cérémonie marquant la fin officielle de sa mission a eu lieu le 13 Aout 2018 au ministère de l’agriculture.

 

24 février 2014 – 15 Aout 2018, voilà 4 ans que Aristide Ongone Obame est à la tête de la representation de la FAO au Burkina Faso.  De son avis, il quitte le Burkina Faso dans un moment où le pays fait face à deux grands défis. Il s’agit entre autres de la réponse et la résilience face au déficit céréalier et fourrager de la campagne agropastorale 2017 / 2018 ; de la riposte réussie et durable contre la chenille légionnaire d’automne présente au Burkina Faso depuis la campagne 2017/2018. C’est ainsi qu’ il a invité  le gouvernement  avec l’appui de ses partenaires actuels et potentiels à redoubler d’effort.

M. Obame recevant son présent

M. Obame recevant son présent

Pour le ministre de l’agriculture, Jacob Ouédraogo « L’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso reste un défi énorme. Aussi, voudrais -je (…) saluer la forte contribution de la FAO à la mobilisation des ressources financières pour l’assistance technique dont l’enveloppe s’élève à plus de cent milliards de francs CFA durant votre mission. »

La FAO a accompagné sous le leadership de son représentant, le Burkina Faso à travers des appuis technique et financier, à la formulation et au processus de dialogue ayant abouti à la validation et adoption en conseil des Ministres des différents référentiels stratégiques du pays. Ces documents référentiels sont entre autres le programme National du Secteur Rural phase (PNSR) II, le document de la politique sectorielle « Production Agro-sylvo-pastorale » et le document de la Politique Nationale de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle.

La  FAO  est  présente  au  Burkina  Faso  depuis  1961  et  travaille  pour  l’amélioration  de  la  sécurité alimentaire et nutritionnelle. De 1961 à nos jours, l’assistance technique de la FAO au  Burkina  Faso  a  porté  principalement  sur l’appui  institutionnel  à  travers  l’élaboration  de stratégies et politiques nationales et le renforcement des capacités nationales ; la mise à disposition d’informations techniques et scientifiques ; la mise en œuvre de projets de coopération  technique  par  une  phase  préliminaire  de  recherche/développement  suivie  d’une  phase  de  promotion  des  résultats ;  l’appui à  la  mobilisation  des  initiatives  et  des  ressources nationales et internationales et à l’élaboration de projets d’investissement.

L’assistance à la cérémonie

L’assistance à la cérémonie

Aristide Ongone Obame a été un ambassadeur du Burkina auprès du système de Nations Unies et de la FAO en particulier. En deux ans, le pays des hommes intègres a reçu la visite de haut niveau de la direction générale de la FAO.

M. Obame a été fait Chevalier de l’Ordre national. Il quitte le pays des hommes intègres pour la république démocratique du Congo.

 

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Aller en haut