Accueil / Développement / FINANCES BURKINA FASO: Les Douanes enregistrent des recettes de 575 milliards de F CFA en progression de 17,80% à la fin 2017

FINANCES BURKINA FASO: Les Douanes enregistrent des recettes de 575 milliards de F CFA en progression de 17,80% à la fin 2017

FINANCES BURKINA FASO:  Les Douanes enregistrent des recettes de 575 milliards de F CFA en progression de 17,80% à la fin 2017

L’administration des douanes Burkinabè a rendu public ses performances de 2017 au cours d’une interview accordée par le Directeur général des Douanes, Adama Sawadogo, à nos confrères de Sidwaya. Des résultats engrangés en 2017, il ressort une mobilisation de 575 milliards de F CFA pour un taux de réalisation de 95,27% soit une progression de 17,80% (86 milliards).

Les projections en début d’année étaient des prévisions de recettes de 603 milliards de F CFA, soit une progression de plus de 20% par rapport à 2016.

Ce qui laisse entrevoir que les résultats de 2017 sont bons parce que rien n’était acquis en début d’année. Nous nous réjouissons d’avoir pu mobiliser de telles recettes dans un tel environnement a confié le Directeur Général de la Douane, Adama Sawadogo.

Le DG a précisé que chaque année, l’administration des douanes enregistre une augmentation des recouvrements comprise entre 10 et 15%. Mais compte tenu des ambitions affichées par le gouvernement dans le cadre du Plan de développement économique et social (PNDES), les prévisions sont de plus en plus importantes a-t-il laissé entendre. Ainsi, il faudrait que la douane, en tant qu’administration et au-delà de la situation économique nationale, puisse améliorer ses procédures, accompagner plus efficacement les acteurs du secteur privé, afin d’atteindre les objectifs du gouvernement.

Le directeur général a aussi rassuré que son administration est consciente que nous devons mieux faire compte tenu des ambitions du gouvernement. Nous avons joué notre partition et 2018 se présente comme une année de grands défis. Nous sommes rassurés qu’avec les investissements structurants dans le cadre du PNDES, la croissance sera boostée avec une incidence positive sur le recouvrement des recettes douanières a-t-il insisté.

Depuis maintenant quelques années l’administration douanière burkinabè a entrepris des reformes entrant dans le cadre de sa modernisation pour l’atteinte de meilleurs résultats.

 

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Aller en haut