Accueil / Finances / L’Agence de financement et de promotion des Petites et moyennes entreprises au Burkina à la rencontre des entrepreneurs

L’Agence de financement et de promotion des Petites et moyennes entreprises au Burkina à la rencontre des entrepreneurs

L’Agence de financement et de promotion des Petites et moyennes entreprises au Burkina à la rencontre des entrepreneurs
PME_1 (AFP-PME) a décidé d’aller à la rencontre des entrepreneurs des différentes régions du pays en vue d’informer sur ses modalités de financement, a appris APA auprès des responsables de ladite agence.Le gouvernement, dans le cadre des mesures sociales, a mis à la disposition des petites et moyennes entreprises et industries (PME/PMI), une ligne de crédit d’environ un milliard de francs CFA.

Ainsi, les responsables de l’agence ont-ils entrepris d’aller à la rencontre des acteurs du monde économique, en vue d’expliquer le processus d’accès aux crédits.

L’AFP-PME est un fonds national de financement mis sur pied en 2008 par le gouvernement en vue de favoriser la création et l’extension des petites et moyennes entreprises du pays.

L’agence, en plus de l’appui dans l’élaboration et l’évaluation des projets, finance les projets porteurs dans les domaines agropastorale, agroalimentaire, de la transformation, de l’exploitation des produits locaux et des activités de services.

Les types de crédits accordés, au taux d’intérêt annuel dégressif de 6%, 7% et 8%, respectivement pour les secteurs primaire, secondaire et tertiaire, sont dédiés à la création et au développement d’entreprise, les extensions, la diversification d’activités de même que l’exploitation pour le financement des activités agro-pastorales saisonnières.

Ces financements vont de 5 à 60 millions de francs CFA, avec une période de remboursement de 12 mois à 5 ans pour le court terme et de 10 ans pour le long terme.

L’AFP-PME a été distinguée en 2012 et en 2013 pour ses actions en faveur de la promotion et du développement des PME/PMI au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, les PME contribuent à 80% au développement du tissu économique du pays et à 30% à la création d’emplois et de richesses, selon la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

Source: Apanews
Aller en haut