Accueil / Tic & Telecoms / Le Burkina concrétise le portail ePAYEMENT de télédéclaration et de télépaiement des impôts-taxes

Le Burkina concrétise le portail ePAYEMENT de télédéclaration et de télépaiement des impôts-taxes

Le Burkina concrétise le portail ePAYEMENT de télédéclaration et de télépaiement des impôts-taxes
Le eSINTAX vise à alléger les procédures de déclaration et de paiement des impôts.

La Direction générale des Impôts a procédé le lundi 02 juillet 2018 à Ouagadougou, au lancement officiel de la procédure de télépaiement des impôts dénommée ePayement.

 

SUR LE MÊME SUJET...
La procédure de télépaiement est maintenant effective. Annoncée il y a de cela quelques semaines, les contribuables burkinabè peuvent désormais payer leurs obligations fiscales en ligne et sans se déplacer. Le « ePayement » permet aux contribuables de la Direction des Grandes Entreprises et des Directions des Moyennes Entreprises du Centre de réaliser leurs obligations de paiement en ligne sans se déplacer dans leurs Directions de rattachement. Il s’agit d’une version 2 d’eSintax qui offre les nouvelles fonctionnalités que sont la possibilité de télédéclarer tous les formulaires d’impôts dans eSintax, la possibilité de télépayer ses impôts par ePAYEMENT en quelques clics sur le portail, et la possibilité de recevoir sa quittance en ligne sans se déplacer.

De l’avis du Directeur général des Impôts, Adama Badolo, le télépaiement a pour objectif de générer automatiquement la quittance des réceptions du règlement, d’améliorer la satisfaction des contribuables grâce à la simplification des démarches, et de permettre aux contribuables de rester sur place et de payer ses impôts via sa banque.

 

« Epayement », un grand pas vers la modernisation de l’administration publique

Ainsi, 173 entreprises ont adhéré au portail eSintax et ont pu souscrire à leurs déclarations avec succès. 33 formulaires d’impôts sont disponibles sur le portail eSintax. Le portail eSintax est aussi interconnecté aux banques immatriculées au Burkina Faso. La DGI a mis en œuvre une convention de paiement avec chacune d’entre elles. Ce qui va permettre aux contribuables de donner un ordre de paiement ou virement à partir de leurs banques.

Il s’agit d’une étape importante inscrite dans la dynamique de modernisation de l’administration publique engagée par le gouvernement burkinabè, et salué par plus d’un. Selon le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, cette plateforme est en phase avec l’ambition du gouvernement qui est celle de moderniser l’administration et d’améliorer les services aux contribuables. Toute chose qui permettra au pays d’améliorer son indice Doing Business et d’accroître la maitrise des finances publiques et la sécurisation des recettes fiscales.

En outre la Direction Générale des Impôts a annoncé l’arrivée bientôt d’autres services en ligne.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Aller en haut