Accueil / Finances / Le Burkina Faso lève 20 milliards de FCFA sur le marché monétaire régional

Le Burkina Faso lève 20 milliards de FCFA sur le marché monétaire régional

Le Burkina Faso lève 20 milliards de FCFA sur le marché monétaire régional

L’émission simultanée du Burkina Faso en date du 08 août 2018, a enregistré un totale de soumissions retenues de 20 271 millions de FCFA pour un objectif de 50 000 millions de FCFA qui étaient recherchés.

Le rapport l’opération portant sur l’instrument 1 notamment les obligations assimilables du trésor, affiche 25 soumissions pour un montant global de 26 791,00 millions de FCFA.

La caractéristique de l’offre se présentait comme suit : un montant mis en adjudication de 50 000 millions de FCFA, d’une durée de 36 mois, à la date de valeur du Jeudi 09 Août 2018, pour un prix multiple avec une échéance fixée au Lundi 09 Août 2021. La valeur du taux d’intérêt a été fixé à 6,15 % dont une valeur nominale unitaire de 10 000 FCFA.

umoa

Pour l’heure le Burkina Faso compte un Cumul de 12 émissions en 2018 à la date du 06 août 2018. Ces émissions sont reparties, en 8 Bons de trésor, 4 obligations de trésor. Ce pour un volume respectif réalisés de 177,18 (BT) et 77,94 (OT) dont un total de 255. Cette opération a été conduite par l’Agence UMOA Titres.

Les obligations assimilables du Trésor  généralement connues sous leur sigle : OAT sont des emprunts d’État, émis pour une durée de 2 ans minimum et 50 ans maximum. Leur crédit est celui de l’État. Il s’agit donc de titres de dette de l’État.

Dans le cadre de la modernisation des instruments de financement des économies de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA), les marchés financiers ont été identifiés par les autorités de l’Union comme une source de financement du développement à privilégier. D’où la création de l’Agence UMOA-Titres « Agence régionale d’appui à l’émission et à la gestion des Titres Publics dans l’Union ». Elle est chargée d’identifier les modalités les plus appropriées pour mobiliser les ressources financières nécessaires au financement des États sur les marchés régionaux et internationaux de capitaux.

 

Balguissa Sawadogo

Eocudfaso.com/Ecodafrik.com

Aller en haut