Accueil / ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE / Le secteur financier africain appelé à adopter la numérisation

Le secteur financier africain appelé à adopter la numérisation

Le secteur financier africain appelé à adopter la numérisation

Des experts financiers et technologiques ont appelé jeudi le secteur financier africain à adopter pleinement les services numériques dans leurs opérations.

Au deuxième jour de la conférence « Dot Finance Africa » (DFA) dans la capitale rwandaise Kigali, ils ont souligné l’importance de soutenir les technologies financières pour accélérer l’inclusion financière.

Le Rwanda accueille la deuxième édition du sommet DFA les 17 et 18 mai, qui a réuni plus de 500 leaders de l’industrie finncière d’Afrique et ailleurs.

« Appliquer des solutions technologiques dans le secteur bancaire permettra aux personnes n’ayant pas de comptes bancaires ou qui ne sont pas bien servies par ce secteur, d’obtenir des services financiers plus vite que les méthodes traditionnelles. La finance numérique aide à renforcer d’autres facteurs qui interagissent avec les technologies, comme la régulation responsable, le développement des compétences et des produits et des institutions responsables », a déclaré Yves Eonnet, directeur de TagPay, plateforme mobile de services financiers.

Il a appelé les institutions financières africaines à introduire et à faciliter les paiements et transactions numériques dans leurs économies locales afin de sous-tendre l’inclusion financière.

Les experts réunis à cette occasion ont expliqué que les avancées réalisées dans les services financiers numériques valoriseront l’inclusion et créeront de nouvelles opportunités pour les Africains, dont la majorité n’ont toujours pas accès aux services financiers.

D’après David M. Bear, directeur de 11:FS, agence de consultance basée en Grande-Bretagne spécialisée dans les technologies financières, les institutions financières africaines, surtout les banques, devront prendre les bonnes décisions, notamment en adoptant les technologies qui leur permettront de survivre à la deuxième vague de services financiers numériques qui prend de l’ampleur dans le monde.

« Les technologies ont permis des changements sans précédent dans l’industrie bancaire, les données mobiles et en ligne changeant la façon dont les gens font des affaires et effectuent des transactions; l’Afrique doit adopter ce changement pour soutenir les économies inclusives du continent », a-t-il souligné.

Diane Karusisi, PDG de Bank of Kigali, a déclaré quant à elle que les banques rwandaises ont adopté la révolution numérique dans le secteur financier grâce à l’emphase mise par le pays sur l’ »économie sans monnaie (cashless economy).

« Le secteur financier fait partie des secteurs qui seront perturbés par les innovations numériques, dans le monde entier et en particulier en Afrique. Les innovations technologiques élèvent la barre de la compétition très haut dans le secteur bancaire. C’est une obligation: nous devons adopter ces nouveaux services financiers numériques pour développer nos économies », a-t-elle ajouté.

KIGALI, 18 mai (Xinhua)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut