Accueil / Mines & Energies / Mine d’or de Boungou : La société SEMAFO annonce le début effectif de la production commerciale

Mine d’or de Boungou : La société SEMAFO annonce le début effectif de la production commerciale

Mine d’or de Boungou : La société SEMAFO annonce le début effectif de la production commerciale

La mine d’or de Boungou est entrée en production commerciale à la date du 1er septembre 2018.

La production commerciale a été déclarée lorsque les installations ont atteint notre mesure interne de production commerciale de 30 jours consécutifs de traitement à 75 % de la capacité nominale (4 000 tpj) ont expliqué les responsables de la mine. Durant cette période de 30 jours, l’usine a traité 90 000 tonnes de minerai à une teneur moyenne de 2,4 g/t Au l’avec un taux de récupération de l’or de 83 %.

Il ressort qu’au cours de la période, l’usine a principalement traité du minerai à basse teneur provenant de la fosse Est. Cependant, l’optimisation des procédés a permis d’introduire du minerai à une teneur plus élevée atteignant ainsi un taux de récupération de plus de 93 % à la fin de la période.

Toutefois, la mine de Boungou a débuté le traitement de minerai à la fin du mois de mai et a coulé son premier lingot d’or le 28 juin 2018. Durant la période pré commerciale de juin à la fin août, la mine a produit 12 000 onces d’or. En 2018, la mine Boungou devrait produire entre 60 000 et 70 000 onces d’or en production commerciale.

À ce jour, les stocks de minerai empilé totalisent plus de 300 000 tonnes. Les activités minières s’accentuent dans la fosse initiale qui contient les réserves avec des teneurs plus élevées. De plus, les installations de stockage des eaux de Boungou retiennent actuellement plus de 2 millions de mètres cubes d’eau, ce qui est plus que suffisant pour le maintien des opérations jusqu’à la prochaine saison des pluies.

Du reste, au 31 décembre 2017, les réserves minérales à Boungou s’établissaient à 11,2 millions de tonnes à 4,11 g/t Au pour 1,5 million d’onces d’or. Les résultats préliminaires du programme d’exploration de 9 millions $ prévu à Boungou en 2018 ont permis de confirmer la présence de minéralisation aurifère dans les zones Osaanpalo et Baali situées à proximité. Des programmes de forage sont prévus après la saison des pluies dans le but de vérifier l’étendue des structures dans les deux zones afin d’identifier de nouvelles ressources minérales et ainsi permettre d’accroître la production dans l’avenir.

Pour 2018, SEMAFO SA prévoit une production d’environ 75 000 onces à Boungou, dont 60 000 à 70 000 onces en production commerciale.

 

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Aller en haut