Accueil / Mines & Energies / Mine d’or de Houndé: Endeavour Mining veut générer 20 milliards de F CFA par an

Mine d’or de Houndé: Endeavour Mining veut générer 20 milliards de F CFA par an

Mine d’or de Houndé: Endeavour Mining veut générer 20 milliards de F CFA par an
Le président du Faso a officiellement inauguré, le 9 décembre 2017, l’entrée en production de la mine d’or de Houndé.

Le gisement d’or de Houndé (265 km à l’ouest de Ouagadougou) détenu par le groupe canadien Endeavour Mining, devrait pouvoir générer au profit du budget de l’Etat burkinabè, plus de 20 milliards de francs CFA par an. La mine d’une durée estimée à dix ans, est officiellement entrée en production le samedi 9 décembre 2017.

La mine d’or de Houndé, après 18 mois de travaux, est officiellement entrée en production. C’est le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré qui a inauguré, le samedi 9 décembre 2017, l’entrée en production du gisement aurifère.

Détenue par le groupe canadien Endeavour Mining, la mine d’or de Houndé est située à 265 km à l’ouest de Ouagadougou. Selon les premiers responsables de la société, sa production est estimée à 190 000 onces d’or sur dix ans. Cette production devrait pouvoir générer annuellement plus de 20 milliards de francs CFA(environ 30 millions d’euros), au profit du budget de l’Etat burkinabè. Le projet, précise-t-on, va aussi créer au moins 1700 emplois.

La société Endeavour Mining a investi 300 millions de dollars dans le gisement aurifère de Houndé, qu’elle détient à 90 %. La part restante revient à l’État burkinabè.

En plus de la mine de Houndé, Endeavour Mining détient également le site extractif de Karma, au Nord du Burkina

En plus de la mine de Houndé, Endeavour Mining détient également le site extractif de Karma, au Nord du Burkina

En Afrique de l’ouest, le groupe canadien est présent également au Mali et en Côte d’Ivoire. Il ambitionne devenir le premier producteur d’or du continent africain.

Au Burkina Faso, en plus de la mine d’or de Houndé, Endeavour Mining détient également le site extractif de Karma, au Nord du pays. Cette mine devrait produire 97.000 onces d’or par an en moyenne, sur une durée de vie de 8 ans et demi.

Depuis une dizaine d’années, l’or est devenu le premier produit d’exportation du Burkina Faso. L’entrée en production du gisement aurifère de Houndé porte à douze le nombre de mines dans le pays, dont une de zinc.

Au cours des deux dernières années, la production d’or du Burkina Faso s’est accrue de 36 à 40 tonnes par an. La croissance du secteur minier devrait se poursuivre, avec quatre nouvelles mines qui ont récemment été mises en chantier.

Au niveau continental, le Burkina Faso est le quatrième producteur d’or, après l’Afrique du Sud, le Ghana et le Mali.

 

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

Aller en haut