Accueil / Développement / PNDES: 220 milliards de F CFA de nouveaux engagements

PNDES: 220 milliards de F CFA de nouveaux engagements

PNDES: 220 milliards de F CFA de nouveaux engagements

La conférence internationale sur la mise en œuvre du PNDES a pris fin le 10 juillet 2018, tenue dans le complexe des salles de conférence de Ouaga 2000 sous la présidence du Premier Ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba.

Au terme de deux jours d’échanges, il ressort que le référentiel de développement burkinabè enregistre de nouveaux engagements à hauteur de 220 milliards de francs CFA avec un total des financements du PUS et du PADEL à la date de 621 milliards de FCFA, pour un besoin exprimé du coût total du PUS et du PADEL de 851 milliards de F CFA.

De l’avis du Chef du gouvernement : « Le PNDES est en marche ». Les résultats engrangés lors cet exercice d’échanges avec les partenaires techniques et financiers ainsi que le secteur privé sont la preuve du renouvellement de la confiance des acteurs aux actions entrant dans ce cadre. Il a ajouté que le partenariat avec les différents acteurs est sur un bon chemin.

Les participants attentifs aux recommandations issues de  la conférence internationale sur la mise en en oeuvre du PNDES.

Les participants attentifs aux recommandations issues de la conférence internationale sur la mise en en oeuvre du PNDES.

Au total, vingt points ressortent dans le communiqué final lu par le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou. Les 18 points portent sur un bilan des sessions de tables rondes et des échanges B to B et G to B. Les deux derniers points ont porté sur les recommandations de la conférence ainsi que des engagements de financements des programmes PUS et PADEL.

La priorisation de l’accompagnement du secteur agro-sylvo-pastoral recommandée

Au titre des recommandations, la conférence a préconisé la priorisation et l’accompagnement conséquent des filières porteuses dans le secteur agro-sylvo-pastorale sur tous les maillons de la chaîne de valeur. Il a aussi été conseillé le renforcement de la coopération sud-sud en matière de partage d’expérience et de mutualisation des bonnes pratiques, la promotion de la formation qualifiante pour booster l’entreprenariat agro-sylvo-pastoral en besoins avec les besoins des entrepreneurs ainsi que l’amélioration de l’accès au financement par le développement et la mise en place d’instruments et d’outils de financements adaptés et accessibles au secteur de la transformation agro-sylvo–pastoral, en plus de 8 autres recommandations.

Pour le compte du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS) ainsi que le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) il est ressorti une volonté générale des PTF d’accélérer leurs appuis dans la région du Sahel. Les deux programmes enregistrent des engagements nouveaux a indiqué le ministre Dandjinou. Il a précisé cependant que ces financements ne tiennent pas compte de ceux octroyés par certains PTF dans le cadre de projets en cours d’exécution prenant en charge des composantes du PUS et du PADEL.

.

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.Com

Aller en haut