Accueil / Développement / Projet Pôle de croissance de Bagré au Burkina : La Banque Mondiale approuve un nouveau financement de 50 millions de Dollars

Projet Pôle de croissance de Bagré au Burkina : La Banque Mondiale approuve un nouveau financement de 50 millions de Dollars

Projet Pôle de croissance de Bagré au Burkina :  La Banque Mondiale approuve un nouveau financement de 50 millions de Dollars

 

Le Burkina Faso vient de bénéficier d’un nouveau financement de la Banque Mondiale estimé à 50 000 000 millions de Dollars soit environ « 26 628 144 751.52 de FCFA ». Le fonds représente un don de L’Association internationale de développement (IDA) au profit du Burkina Faso, qui vient compléter les ressources déjà allouées au Projet de pôle de croissance de Bagré.

 

Selon l’institution, ces fonds supplémentaires financeront un projet pilote destiné à renforcer le régime foncier. Ils permettront également de continuer à soutenir des activités en faveur d’un meilleur climat de l’investissement, dont l’instauration de dispositifs d’encouragement à l‘investissement.

De l’avis du responsable des programmes de la Banque mondiale pour le Burkina Faso, Cheick Kanté « Notre soutien en faveur de l’entrepreneuriat dans l’agriculture et l’agroalimentaire et dans le développement de chaînes de valeur a pour objectif de réduire la pauvreté dans les zones rurales, d’augmenter la part des produits manufacturés dans le PIB et les exportations, et d’accroître le nombre d’emplois productifs créés chaque année ».

Le financement additionnel apporté à ce projet de parc agro-industriel permettra de mener des activités qui n’ont pas pu être réalisées au titre du crédit existant en raison des dépassements de coûts rencontrés dans la construction des canaux d’irrigation : approvisionnement électrique, construction de routes et études diagnostiques (évaluation des sites, enquête sur les besoins et plan directeur).

Dans un communiqué en date du 29 mars la Banque Mondiale a confié que parallèlement à ce financement complémentaire, la date de clôture du projet, initialement fixée au 30 novembre 2018, a été repoussée au 30 novembre 2020.

Par ailleurs, « Le développement d’un pôle de croissance solide va dynamiser l’emploi et contribuer à améliorer les conditions de vie de la population des environs, et notamment des petits exploitants », explique Martin Maxwell Norman, chef de l’équipe du projet à la Banque mondiale.

Le Projet de pôle de croissance de Bagré ambitionne de contribuer à l’augmentation de l’activité économique dans la zone du projet, donnant lieu à un accroissement des investissements privés, de la création d’emplois et de la production agricole. Le projet comprend trois composantes, la première composante étant l’amélioration de la capacité institutionnelle pour une meilleure gestion de la zone et un meilleur climat des investissements dans la zone du projet. La deuxième composante porte sur le développement d’infrastructures essentielles. Enfin, la troisième composante porte sur le développement de services essentiels et le soutien direct des petits exploitants et des petites et moyennes entreprises (PME).

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Aller en haut