Accueil / Mines & Energies / Promotion de l’Energie : Le SEFA approuve 1 million de Dollar en faveur du Burkina Faso

Promotion de l’Energie : Le SEFA approuve 1 million de Dollar en faveur du Burkina Faso

Promotion de l’Energie : Le SEFA approuve 1 million de Dollar en faveur du Burkina Faso

 

 

Le Burkina Faso vient de bénéficier d’un accompagne du Fonds des énergies durables pour l’Afrique. Estimé à 1 million de dollar cet accompagnement sera octroyé sous forme de subvention. Il vise à créer un cadre propice aux investissements du secteur privé dans l’énergie, en particulier dans les mini-réseaux basés sur les énergies renouvelables.

Au Burkina Faso, le taux d’électrification est estimé à 18,8 % en 2016. Et l’accès à l’énergie est marqué par une grande disparité entre zones urbaines (59 %) et zones rurales (3 %). Aussi le gouvernement burkinabé s’est-il fixé l’ambitieux objectif d’augmenter le taux global d’électrification à 36 % en 2020 et à 75 % d’ici à 2030. A ce propos, le pays encourage déjà le développement des mini-réseaux, et a déjà, grâce au Fonds de développement de l’électrification (FDE), installé quelque cinquante mini-réseaux à base de diesel – principalement gérés par des coopératives de femmes agricultrices.

Mais, pour atteindre les objectifs d’électrification qu’il s’est fixés, le Burkina devra se doter d’un cadre institutionnel à même de promouvoir les investissements privés. Ce soutien de SEFA va donc aider à formuler la stratégie et le cadre réglementaire appropriés qui faciliteront et inciteront le secteur privé à investir dans l’énergie au Burkina Faso.

Plus précisément, cette nouvelle subvention va donc permettre de financer l’examen de la politique énergétique du Burkina et de formuler des recommandations pour englober les mini-réseaux à base d’énergies renouvelables ; d’élaborer un cadre réglementaire avec une grille tarifaire ; d’établir des normes et des directives techniques pour les mini-réseaux ; de procéder à une évaluation des mini-réseaux existants à base de diesel et d’élaborer un plan de développement durable, incluant des recommandations pour la substitution par des technologies à base d’énergies renouvelables, pour stimuler les investissements privés/publics et définir des modèles commerciaux. Au final, seront également formulées des incitations financières pour les investissements privés dans les mini-réseaux verts.

Le SEFA a été lancé en 2012 comme un fonds fiduciaire multi-bailleurs doté de près de 100 millions de dollars et financé par les gouvernements du Danemark, du Royaume-Uni, des États-Unis et de l’Italie.

 

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Aller en haut