Accueil / Portraits / Severin Nassa, Patron de 2ES : Le rêve d’un groupe leader dans le domaine de l’économie d’énergie

Severin Nassa, Patron de 2ES : Le rêve d’un groupe leader dans le domaine de l’économie d’énergie

Severin Nassa, Patron de 2ES : Le rêve d’un groupe leader dans le domaine de l’économie d’énergie

Assistant Ingénieur électromécanicien, M. Sévérin Nassa, est le patron de 2ES qui signifie Eco-Electrical Services ou le service de l’économie d’électricité en français, structure qu’il a créée en août 2011. Jeune, dynamique et surtout accessible, M. Nassa est un chef d’entreprise débordant d’ambitions pour sa structure. 2ES est une SARL, située à Tanghin à Ouagadougou (Burkina Faso) face à l’Hôtel Ricardo. L’entreprise exerce dans les domaines de l’électromécanique, les énergies renouvelables et le génie électrique. Dans l’entretien qui suit, le patron de 2ES revient sur le quotidien, les innovations ainsi que les projets de la société.

 

ECODUFASO : Quels sont les services disponibles à 2ES à ce jour ?

Severin Nassa : Depuis 2011, nous proposons des installations industrielles, des installations bâtiments, des installations solaires. Nous commercialisons du matériel typiquement 2ES. Il s’agit d’interrupteurs, des ampoules et des lampadaires brandés 2ES. Nous avons des lampadaires de 80 Watts qui remplacent des lampadaires de 400 à 250 Watts à l’image de ce qui est installé dans la ville de Ouagadougou. L’on a aussi des lampadaires de 40 Watts qui peuvent remplacer ceux de 400 à 200 watts. L’éclairage est vraiment bien.

 

Qu’est ce qui constitue la spécificité des services 2ES ?

Déjà lorsque vous prenez un produit 2ES vous verrez qu’il y a la marque 2ES là-dessus. Egalement, les ampoules 2ES ont une durée de vie de 50 000 heures. Aussi , pour nous distinguer, nous proposons des garantis après-vente. Par exemple lorsqu’un client achète une lampe à 2ES, il a automatiquement trois ans de garantie. C’est-à-dire qu’au cours des trois années si vous avez des problèmes avec cette lampe vous revenez et nous la changeons gratuitement pour vous. Enfin, dès que qu’un client achète une lampe 2ES, l’installation est faite gratuitement.

Parlez-nous brièvement de vos fournisseurs.

2ES2

Nous prenons nos produits de la Chine. En effet, nous travaillons en partenariat avec une usine en Chine qui fabrique nos commandes. Et c’est surtout au choix. C’est-à-dire que c’est ce dont on a besoin que le fournisseur nous livre. Raison pour laquelle nos produits ont une garantie de vie de trois ans.

 

Quelle est la zone de couverture de 2ES ?

Nous intervenons partout, Bobo Dioulasso, Ouahigouya, etc. et c’est à la demande du client. Nous avons déjà effectué des installations au Sénégal.

 

Quel retour avez-vous des clients vis-à-vis de vos installations ?

Nous avons des personnes qui nous font confiance. Ils sont satisfaits de nos services. Pour cela nous savons qu’actuellement le portefeuille du burkinabè n’est pas assez menu c’est la raison pour laquelle nous envisageons des actions de promotion pour permettre même aux plus démunis d’avoir l’électricité chez soi et à moindre coût. Nous avons même initié un projet de fabrication Made by 2ES, d’un coffret menue de batterie pour les familles à petite consommation. C’est aussi pour permettre à ceux qui n’ont pas les moyens de pouvoir s’acquérir d’un petit système solaire.

Dans les jours à venir il y a d’autres kits 2ES qui seront disponibles. Ce sont des systèmes ibrides qui vont permettre à la population de l’acquérir en payant déjà 60% du prix et les 40 % seront reversé tempérament. D’ici fin avril début mai, nous allons proposer aux populations d’autres kits, composer de lampes 2ES. Les clients bénéficieront à l’achat d’une garantie de trois ans, la réglette donnée gratuitement avec une installation gratuite en plus d’un stylo et d’un agenda.

 

Il y a de plus en plus d’entreprises exerçant dans le domaine de l’économie d’énergie telle la vôtre. Mais les installations solaires restent assez couteuses. Qu’en est-il à 2ES.

Nous pensons que les prix que nous proposons et surtout ceux des jours à venir seront abordables. Ils seront à la portée du Burkinabè moyen c’est la raison pour laquelle les paiements se feront à temps partiel comme évoqué plus haut. Nous avons opté pour le système de paiement de 60% à l’avance et 40% après par ce que nous n’avons pas eu l’accompagnement des banques sinon nous aurions pu alléger encore les paiements. Si cette première initiative suscite de l’intérêt au niveau de la population, il se peut que nous l’élargissions.

 

2ES

Parlez-nous de vos collaborateurs.

Au niveau de 2ES il y a un directeur général, un directeur de l’administration, une secrétaire comptable, un directeur technique, et un responsable commercial. Nous avons deux techniciens et un magasinier et beaucoup de stagiaire vraiment mobiles. Pour ce qui concerne les stagiaires, pendant la période des vacances nous pouvons en recevoir une dizaine. Les niveaux d’études de nos collaborateurs vont du MBA en passant par le Master et le BTS.

 

Quels sont les projets de 2ES à court termes au titre de Responsable de l’entreprise que vous occupez?

Nous avons beaucoup de projets. Déjà en 2018 nous prévoyons faire les assemblages des lampes au Burkina Faso. Nous avons déjà acquis un terrain pour l’installation d’une usine. Le plan est en train d’être élaboré par un architecte. Aussi, nous sommes en partenariat avec une structure qui exerce dans l’électromécanique en collaboration avec 2ES. Nous allons travailler ensemble dans le domaine et nous espérons que d’ici février 2018, l’usine sera opérationnelle. Ce qui veut dire du même coup que nos effectifs vont se multiplier peut être par dix ou même plus d’ici à cette date.

 

Un mot pour conclure notre entretien.

Nous voulons inviter les burkinabè à placer leur confiance à 2ES. Ils peuvent nous exposer leurs problèmes et difficultés en matière d’électricité et nous nous chargerons de trouver des solutions. Il ne faut pas rester chez soi et pleurer son mal. Je les invites à nous approcher nous avons les solutions.

 

Entretien réalisé par Balguissa Sawadogo

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

 

Encadré : Propos dignes d’intérêts de M. Severin Nassa

-         « Toute personne qui a un projet dans la tête et qui a un minimum doit commencer. Il ne faut pas s’attendre à ce que quelqu’un vienne te donner un pactole. »

-         « J’ai toujours dit à mes employés ce n’est pas moi qui paie les salaires mais c’est vous qui faites les salaires. Quand l’entreprise évolue, cela profite à tous. »

-         « Je ne dis pas a un employé ce qu’il doit faire. Quand je te recrute c’est à toi de me faire les propositions car si c’est moi qui dois te dire ce que tu dois faire, je préfère le faire moi-même. »

-         « Quand j’étais à l’école, j’avais vraiment envie d’avoir ma propre structure pour que quand je serai plus de ce monde qu’on puisse dire voilà ce qu’il a fait. »

-         Je dis à la jeunesse de ne pas se presser. L’on ne peut pas sauter du coq à l’âne. Quand je créais 2ES je l’ai fait avec la somme d’environ cinq cent mille francs CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut