Accueil / Mines & Energies / Société nationale des hydrocarbures : Hilaire Kaboré, nouveau Directeur général

Société nationale des hydrocarbures : Hilaire Kaboré, nouveau Directeur général

Société nationale des hydrocarbures : Hilaire Kaboré, nouveau Directeur général

L’ingénieur en électromécanique, Hilaire Kaboré, vient d’être nommé Directeur général (DG) de la Société nationale burkinabè des hydrocarbures (SONABHY), renseigne le compte rendu du Conseil des ministres, en sa séance du mercredi 10 mai 2017.

 

 

La Société nationale burkinabè des hydrocarbures (SONABHY) a un nouveau Directeur général (DG). Il s’agit de Hilaire Kaboré, nommé en Conseil des ministres en sa séance du mercredi 10 mai 2017. Selon le compte rendu de l’hebdomadaire réunion des ministres, le nouveau DG a nommé au titre de la présidence du Faso.

Hilaire Kaboré remplace à ce poste, Gambetta Aboubacar Nacro, nommé depuis 2015 sous la transition.

Ingénieur en électromécanique, Hilaire Kaboré a fait ses études à l’Ecole nationale d’ingénieurs (ENI) au Mali.

Cadre à la SONABHY depuis plusieurs années, il y a occupé divers postes de hautes responsabilités dont celui de directeur technique, de contrôleur interne, de secrétaire général, de conseiller technique et de directeur d’exploitation.

C’est à juste titre que sa nomination est perçue par certains médias comme la promotion d’un cadre pur maison.

L’un de ses principaux défis consistera à résoudre le problème de la dette qui plombe cette société d’Etat dont le chiffre d’affaires en 2015 a été de 520 milliards de F CFA.

Hilaire Kaboré devrait aussi avoir comme challenge, l’achèvement des projets en cours de la SONABHY tels que le dépôt d’hydrocarbures à Péni (à l’ouest) et l’extension des capacités des réservoirs de super et de gasoil du dépôt de Bingo (centre).

Les missions de la SONABHY se résument à l’importation et au stockage des hydrocarbures liquides et gazeux. L’entreprise transporte, conditionne, commercialise ces produits. Elle assure la construction d’infrastructures de stockage en vue de garantir au Burkina Faso une sécurité énergétique suffisante. Il s’agit aussi d’un moyen d’appui à la recherche d’énergies de substitution ainsi qu’à la vulgarisation des techniques d’utilisation ou de consommation d’énergie.

Alfred KANON

ecodufaso.com/ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut