Accueil / Finances / Sociétés d’Assurances au Burkina : Plus 1,3 milliards de F CFA de taxes et impôts directs payés au titre de l’année 2016

Sociétés d’Assurances au Burkina : Plus 1,3 milliards de F CFA de taxes et impôts directs payés au titre de l’année 2016

Sociétés d’Assurances au Burkina : Plus 1,3 milliards de F CFA de taxes et impôts directs payés au titre de l’année 2016

 

L’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) célèbre, du 25 au 27 octobre 2017 à Ouagadougou, son 25ème anniversaire. Dénommé « les 72 heures de l’assureur », ce 25ème anniversaire est placé sous le thème « 25 ans de l’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina : toujours au cœur du développement du Burkina dans une confiance renforcée ». La cérémonie officielle de lancement des activités commémoratives a été présidée par Mme Edith Clémence YAKA, ministre délégué chargé du budget, représentant Mme le ministre de l’économie, des finances et du développement, par ailleurs marraine de la cérémonie.

ASSU2L’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) fête ses 25 années d’existences. A l’occasion, Mme le ministre de l’économie, des finances et du développement, représenté par Edith Clémence YAKA, ministre délégué chargé du Budget a témoigné aux sociétés d’assurances l’engagement du gouvernement Burkinabè à toujours les accompagner pour l’atteinte de leurs résultats. Elle a indiqué que la commémoration de cet anniversaire traduit 25 ans d’efforts des membres de l’association pour parvenir à une représentation unifiée de l’ensemble des entreprises d’assurance et de réassurance.
Mme le ministre délégué chargé du budget a également souligné le caractère important et indispensable de l’Assurance au Burkina Faso. « L’assurance joue un rôle de protection sociale à travers l’indemnisation des personnes. Je vous exhorte à évoluer dans ce sens et à mettre l’accent sur le règlement diligent des sinistres. Votre association doit avoir à cœur de formuler sans cesse des propositions pour apporter chaque fois que possible des solutions assurantielles qui répondent aux besoins de protection et de garantie des particuliers comme des entreprises» a-t-elle précisé.
Clémence Edith YAKA a clos son propos en appelant l’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) aux respects stricts des tarifs obligatoires à l’assurance automobiles et à l’assurance Vie, aux règlements diligents des sinistres, une communication franche envers les populations et à la transparence.

Pour M. Simon Pierre GOUEM, président de l’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB), la contribution des sociétés d’assurance au développement du Burkina Faso n’est plus à démontrer. Il a indiqué qu’en 2016, les sociétés d’assurances du Burkina ont réalisé un chiffre d’affaire de 66 milliards en progression de 14%, des prestations payés de 29 milliards en hausse de 29%, des placements de 127 milliards, des taxes et impôts directs de 1,3 milliards, des collaborateurs au nombre de 493, des intermédiaires au nombre de 100 etc. selon le président de l’APSAB, ces chiffres montrent le rôle important de la communauté des assureurs dans le développement du Burkina. Il a, par ailleurs, relevé que les sociétés d’assurer sont engagés et déterminés à accompagner la mise en œuvre du PNDES.

L’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) compte 17 membres comprenant huit sociétés d’assurances non Vie, huit sociétés d’assurances Vie et une société de réassurance. Le principal objectif de l’APSAB est de promouvoir l’industrie des assurances du Burkina ainsi que la coopération intelligente et confraternelle entre les sociétés membres. Pour la commémoration de ce 25ème anniversaire plusieurs activités sont aux programmes dont notamment des panels, des dons à l’hôpital Yalgado, des dons de sang, des dons aux commissariats et gendarmeries de Ouagadougou et un cross populaire qui a lancé officiellement les activités.

Source : DCPM MINEFID

Aller en haut