Accueil / Tic & Telecoms / TIC au Burkina: ‘’E-Commerce Ouaga’’ des échanges commerciaux électroniques

TIC au Burkina: ‘’E-Commerce Ouaga’’ des échanges commerciaux électroniques

TIC au Burkina: ‘’E-Commerce Ouaga’’ des échanges commerciaux électroniques
1- Coupure du ruban symbolique, marquant l’ouverture du Salon

 

La capitale burkinabè Ouagadougou, abrite du 30 novembre au 2 décembre 2017, la première édition de ‘’E-Commerce Ouaga’’ dont le but est de promouvoir les échanges commerciaux électroniques au Burkina Faso. La manifestation est placée sous le thème : «Etats des lieux du E-Commerce et sécurisation des échanges électroniques au Burkina Faso».

La première édition du Salon E-Commerce Ouaga bat son plein à Ouagadougou. La manifestation se déroule du 30 novembre au 2 décembre 2017 sur le site du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO). Elle est placée sous le thème: «Etats des lieux du E-Commerce et sécurisation des échanges électroniques au Burkina Faso».

«Le commerce traditionnel va bientôt mourir de sa belle mort. Dans un avenir très proche, l’on ne parlera plus que de E-Business, de E-Marketing, de E-Agriculture, etc.», a indiqué le directeur de E-Commerce Ouaga, Anselme Malo, à l’ouverture du salon. Selon lui, au regard de ce défi majeur qui s’annonce, il est impératif que l’Afrique en général et le Burkina Faso, en particulier, s’approprie les outils et les solutions idoines en vue de relever les défis du commerce électronique.

2-Une visite de stands a marqué la cérémonie d’ouverture de E-Commerce Ouaga

2- Une visite de stands a marqué la cérémonie d’ouverture de E-Commerce Ouaga

Et d’ajouter que le Burkina Faso, en particulier, et l’Afrique en général, devrait être à mesure de tropicaliser le commerce électronique, «en trouvant des solutions propres à notre commerce, en nous appuyant sur la technologie commune au village planétaire».

Pour Anselme Malo, E-Commerce Ouaga se veut un évènement panafricain qui devrait permettre, entre autres, à des entrepreneurs de se rencontrer, à des opérateurs économiques de nouer des contacts. Il a expliqué qu’il s’agit d’un cadre de rencontre entre professionnels pour se parler et tisser des partenariats. «C’est un endroit où les décideurs, les institutions et le grand public peuvent trouver des solutions pour développer, optimiser leurs projet de commerce», a relevé M. Malo. Et de poursuivre que «c’est aussi un endroit pour encourager et promouvoir l’innovation de la jeunesse».

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la coupure ruban symbolique et une visite de stands d’exposition, dans l’enceinte du Pavillon Soleil Levant du SIAO.

Le Salon E-Commerce Ouaga est co-organisé par Digital Challenge Services et le Forum pour la gouvernance de l’internet (IGF) en partenariat avec plusieurs autres structures. La première structure (Digital Challenge Services) opère dans les domaines du commerce électronique, les consultations en TIC et les télécommunications. Tandis que la seconde (IGF) est une organisation mondiale multipartite regroupant le secteur public, le secteur privé, la société civile et des organisations internationales avec section Afrique de l’Ouest et une sous-section Burkina dénommée IGF-Burkina.

La manifestation est placée sous le patronage du ministère en charge du Commerce et sous le haut patronage du ministère en charge de l’Economie numérique. Elle est parrainée par l’Autorité de régulation de la communication électronique et des postes (ARCEP). La bloggeuse ivoirienne, Edith Brou, experte en e-commerce, est l’invitée d’honneur de cette première édition de E-Commerce Ouaga.

 

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

 

 

Aller en haut