Accueil / Tic & Telecoms / TNT au Burkina: le décodeur-standard ne devrait pas excédé 10.000 CFA

TNT au Burkina: le décodeur-standard ne devrait pas excédé 10.000 CFA

TNT au Burkina: le décodeur-standard ne devrait pas excédé 10.000 CFA

 

Le coût du décodeur-standard pour permettre aux consommateurs de s’adapter à la Télévision numérique terrestre (TNT) ne devrait pas excéder la somme de dix mille (10.000) francs CFA. L’information a été donné, jeudi 10 août 2017, par le ministre en charge de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre.

A l’approche du lancement officiel de la Télévision numérique terrestre (TNT), les acteurs s’activent. Dans cette dynamique, le Premier ministre (PM), Paul Kaba Thiéba a rencontré le comité de pilotage de la TNT, le jeudi 10 août 2017 à Ouagadougou.

«La date du lancement qui était, pour le 30 septembre sera en partie respecté parce qu’il va nous rester un certain nombre de sites à finaliser courant octobre 2017», a affirmé le ministre en charge 70-494 de de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, à l’issue de la réunion.

Le ministre a assuré qu’« il n’y a pas de souci», mais «des questions de précisions». Il a précisé que le Premier ministre a voulu avoir des discussions avec les éditeurs, afin que ceux-ci apprécient et donnent leur sentiment avant la date de lancement.

A en croire, M. Dandjinou, par ailleurs, porte-parole du gouvernement, le lancement de la TNT se fera de «façon imminente» dans le dernier trimestre de l’année. «Nous allons donc arrêter la date officielle, une fois que nous aurons avec les partenaires économiques, à savoir les éditeurs de medias, définis le coût exact de la redevance qu’ils devront payer», a-t-il souligné.

Pour ce faire, a expliqué le ministre, une rencontre est prévu au plus tard en septembre pour fixer le coût des redevances que les différents acteurs devront payer pour être dans les cinq zones prévu par la TNT à savoir la télévision nationale, les catégories ,B ,C, et D.

Il a été également arrêté à l’issue des échanges, selon le ministre, que «le prix maximal à ne pas dépasser pour le décodeur-standard sera de 10 000 franc CFA». Et d’indiquer que «c’est un produit qui va être homologué et des contrôles seront faits parce que c’est un droit l’accès à l’information».

La rencontre avec le chef du gouvernement a été également permis d’aborder la situation de mise en œuvre des infrastructures de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT). A entendre le ministre, sur les 35 sites à mettre en œuvre à la date d’aujourd’hui (10 août 2017), il y a 15 qui 300-320 sont entièrement achevés. Il a renseigné qu’une dizaine de sites seront achevés d’ici au 30 septembre.

Le Burkina Faso, à l’instar d’autres pays africains, n’avait pas pu respecter la première date butoir (17 juin 2015), pour basculer dans la Télévision numérique de terre (TNT).

A cette date (17 juin 2015), les pays d’Afrique, notamment ceux de la zone CEDEAO et UEMOA, de même que ceux d’autres continents devraient basculer dans l’univers de la TNT.

Le compte à rebours vers un monde où le Numérique aura totalement remplacé l’Analogique a débuté le 17 juin 2006 et devrait prendre fin impérativement le 17 juin 2015 pour la bande UHF et le 20 juin 2020 pour la bande VHF.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

Légende :

La TNT devrait être opérationnelle au Burkina Faso à partir du dernier trimestre de 2017.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut