Accueil / ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE / Togo : Une nouvelle zone d’affleurement de manganèse découverte

Togo : Une nouvelle zone d’affleurement de manganèse découverte

Togo : Une nouvelle zone d’affleurement de manganèse découverte

Keras Resources plc, la compagnie britannique responsable de l’exploitation du manganèse de Nayega (ville située au nord du Togo) a annoncé avoir découvert des hectares supplémentaires contenant le minerai dans un autre village situé à quelques kilomètres de son site d’exploitation.

Le projet d’exploitation du manganèse de Nayéga pourrait devenir plus important que l’avaient estimé les autorités togolaise et la compagnie Keras Resources à travers sa filiale Société Générale des Mines (SGM). Selon la société qui exploite le site, un nouvel affleurement de manganèse exploitable a été découvert il y a quelques jours. Ce nouveau site situé dans la localité dénommée Ogaro est une surface estimée à huit hectares.

« L’identification d’une nouvelle zone importante d’affleurement à Nayega jette de solides bases et augmente nos attentes », a déclaré Russell Lamming, CEO de Keras Resources plc qui ajoute par ailleurs, que les échantillons prélevés sur 14 puits de 35 mètres pour tester la zone centrale de minéralisation d’Ogaro affichent des résultats positifs.

Keras-Resources-plc-2

L’entreprise envisage également de lancer immédiatement la phase une de sa nouvelle mine qui portera sur une aire de 100 mx 100 m. Très satisfaite de sa récente collaboration avec les communautés locales, sur son programme d’essais métallurgiques d’échantillonnage en vrac de 10 000 tonnes, elle s’appuiera sur la main d’œuvre locale.

Keras Resources plc dispose d’un portefeuille d’actifs stratégiques et de produits à forte demande, notamment le manganèse, le cobalt et le nickel au Togo, en Afrique de l’Ouest. La société détient également une participation importante dans un portefeuille d’exploration et de développement aurifère très prometteur en Australie.

Découvert il y a plusieurs années, ce n’est qu’en 2016 que l’exploitation du manganèse de Nayéga a débuté. D’après les premiers relevés, ces gisements couvrent une zone de 2,2 km de long sur 500 m de large, soit 92 390 hectares de terrain, avec une épaisseur moyenne de 3,3 m.  Le site, avait-on appris, contenait 14 millions de tonnes de ressources totales, à une teneur en manganèse de 13%, dont 2 millions de tonnes de ressources mesurées à 17% de manganèse. L’exploitation du manganèse devrait entrainer le développement de la localité et favoriser la création de 500 emplois directs et indirects, et le transfert de compétences.

Selon sa carte des potentialités minières, le Togo a dans son sous-sol des minerais comme le phosphate, le calcaire, le fer, de l’or et du diamant, le clinker et depuis quelques années le manganèse etc. L’exploitation des ressources minières contribue avec une part non négligeable dans l’économie togolaise.

Selon les chiffres de la direction générale de la statistique au Togo, en 2017, l’apport du secteur extractif représente près de 18,5% du total des exportations du Togo. Il était estimé en 2014 à 22%, de 17% en 2011 et de 2,1% en 2010.

Rachidou Zakari, Lomé

Ecodafrik

Aller en haut