Accueil / Développement / Transport aérien: Un avionneur canadien se propose de renforcer la flotte de Air Burkina

Transport aérien: Un avionneur canadien se propose de renforcer la flotte de Air Burkina

Transport aérien: Un avionneur canadien se propose de renforcer la flotte de Air Burkina

 

Une société canadienne, dénommée Bombardier, spécialisée dans la construction et la commercialisation d’avions de plusieurs types, se propose de renforcer la flotte de la compagnie aérienne Air Burkina. Le directeur commercial de l’entreprise canadienne, a eu, à ce sujet, une rencontre avec le Premier ministre (PM) burkinabè, Paul Kaba Thiéba et le ministère burkinabè en charge des Transports.

La compagnie aérienne burkinabè Air Burkina devrait voir sa flotte renforcée, dans les jours à venir. Une société canadienne, dénommée Bombardier, spécialisée dans la construction et la commercialisation d’avions de plusieurs types, a fait des propositions dans ce sens. Le directeur commercial de l’entreprise canadienne, Gérard Cornu a eu, à ce sujet, une rencontre avec le Premier ministre (PM) burkinabè, Paul Kaba Thiéba, dans l’après-midi du lundi 11 septembre 2017.

A l’issue de l’audience avec le chef du gouvernement, M. Cornu a déclaré avoir eu des échanges concluants sur l’éventualité d’achat d’avions au profit de la compagnie Air Burkina. Il a été question, a fait savoir le directeur commercial de Bombardier, de discuter avec les autorités burkinabè des meilleurs modules qui pourrait s’adapter au réseau et au développement stratégique de Air Burkina.

«Nous sommes dans une première étape qui est très constructive. Il reste maintenant à travailler sur les aspects techniques et à voir quelles seront les meilleures réponses que Bombardier pourrait apporter à Air Burkina», a confié Gérard Cornu, dont les propos sont rapportés dans la presse.

De son côté, le ministre burkinabè des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Souleymane Soulama, a indiqué que la rencontre avec le représentant de l’opérateur canadien s’inscrit dans la dynamique de restructuration de la compagnie Air Burkina.

Selon lui, après sa rétrocession à l’Etat burkinabè, celui-ci (l’Etat) ambitionne accroître la flotte aérienne de Air Burkina pour davantage de compétitivité. «Nous sommes en pleine restructuration et à la mise en place d’une société à économie mixte», a expliqué le ministre en charge des Transports, précisant qu’en attendant, le gouvernement est en discussion avec tous les grands constructeurs, tous les avionneurs.

Et d’ajouter : «C’est pourquoi, nous avons reçu le représentant de la société Bombardier qui fabrique des avions à hélix qui nous intéresse fortement». A entendre Souleymane Soulama, les types d’avions proposés par Bombardier sont «très adaptés, performants et consomment moins de kérosène». Il a souligné que la vision du gouvernement burkinabè est de parvenir à desservir, avec Air Burkina, les grandes villes du pays, mais aussi les capitales sous régionales ainsi que des villes européennes.

Créé en mars 1967, Air Burkina a été confié, pendant 15 années, à une entreprise privée (Fonds Aga Khan), avant d’être rétrocédé à l’Etat burkinabè, courant mai 2017. La compagnie dispose actuellement de deux avions opérationnels.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

Légendes des photos

Air Burkina ne dispose, de nos jours, que de deux avions fonctionnels

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller en haut